sortie de la fete du velo

vendredi 30 juin 2017
par  HERVE
popularité : 64%

Dimanche 4 juin 2017, FETE DU VELO de notre association.

9h30 rassemblement devant le théâtre 
le comptage est rapide et notre petite troupe à gilet jaune sillonne la ville et se dirige vers le boulodrome ; beaucoup de rues sont barrées- Mounride oblige -. On peut accéder à St Pierre via le tunnel et dégringoler du Pôle Culturel vers le lac de pèche.

Première halte : explication du panneau, François présente la Scandibérique, son itinéraire et ses absences.

Après la montée vers Menasse , le relief s’apaise complètement et nous filons à St Perdon ; 2 nouveaux cyclistes ( père et fils) rejoignent le groupe ; passage sous 4 voies et route vers St Orens et sa belle chapelle dans un coin de tranquillité. Claire nous donne toutes les infos historiques et architecturales.

Puis retour vers la civilisation et Campagne et peu avant 12h30 arrivée à la ferme de spiruline.

Julie nous attend, elle a confectionné quelques produits pour une dégustation sous le dais : smoothie, pâte à tartiner et sauce pour crudités. C’est excellent ! A proximité , un poulailler original avec des coqs aux pattes couvertes de plumes , des poules au plumage étonnant et des poussins qui circulent entre leurs pattes : sympa.

On effectue la pause déjeuner, pique-nique bien agréable sous ce beau soleil. C’est aussi l’occasion de faire découvrir la revue VELOCITE, le panneau CVCB , les autres voies cyclables à l’échelle nationale et européenne et de parler de notre association.

14h : visite des installations. La propriétaire nous explique ce qu’est la spiruline, son développement et le fonctionnement des bacs ; en gros, cette cyanobactérie (moitié plante, moitié animal ! elle est vieille de 3,5 milliards d’années !...) baigne dans une eau un peu salée, basique, chaude, mais pas trop et on la nourrit de minéraux. On quitte les bacs pour le labo, un coup d’œil à la « bête » dans le microscope (20 microns, c’est tout petit ; 1 mm = 1000 microns), un mot sur sa récolte, avec des épuisettes très spéciales, un pressage et enfin on en fait une pâte et des spaghettis comme on veut.

La visite est très prenante à tel point qu’on en oublie le temps qui passe et surtout le temps qui change : pluie abondante et ininterrompue. Cela nous oblige à raccourcir notre itinéraire.

Avant de s’élancer, petit concours d’élégance : cape de pluie ou kway , pantalon ou combinaison.

On retient deux choses : la spiruline est riche en oligo-éléments et sert de complément alimentaire, cette jeune femme se démène ,avec le sourire, - prix au salon à Paris - pour cette entreprise qu’elle fait fonctionner toute seule.

Conclusion : à l’ouest ( de Mont de Marsan), y’a du nouveau…pour le tourisme à vélo
Rédac : Jacques LAURENT